gazellekiss07 Coline G.

Une jeune fille, Andréa, part en vacances en Nouvelle-Calédonie. Mais ce voyage ne se passera pas comme prévu: un accident, un sauvetage, une rencontre et enfin, de l'amour !


LGBT+ 13+.
8 / 8 ГЛАВЫ Интерактивная книга
7
3.5k ПРОСМОТРОВ
Завершено
reading time
AA Поделиться

Départ et sauvetage

"Le capitaine Benjamin Donoins et ses coéquipiers sont heureux de vous accueillir a bord de cet avion. Nous vous demandons d'attacher vos ceintures et d'écouter attentivement les consignes de sécurité pour un départ imminent."


Ça y est. Je pars en Nouvelle-Calédonie ! Je m'appelle Andrea, j'ai 15 ans. Je suis née en France et j'y vis depuis. J'ai un petit job comme agent de nettoyage dans l'école Primaire de ma ville. J'ai économisé dans l'espoir de pouvoir voyager autre part qu'en Europe et quatre ans plus tard, me voila passer les vacances en Nouvelle-Calédonie ! Bon, mon frère, Stephan, m'a quand même un peu aider a payer le biller d'avion.

Enfin bref, me voila embarquer pour 15h d'avion a cote d'une grand-mère qui s'est endormie avant même le décollage et qui ronfle. Je mets mes écouteurs, choisi le film 'Famille recomposée' et me concentre sur l'écran devant moi. A peu près a 50 minutes de mon film, un son strident se fit entendre puis la voix du capitaine:


"Chers passagers, l'hélice droite de l'avion est bloquée. Veuillez mettre votre gilet de sauvetage et de vous diriger vers les issues de secours les plus proches de votre siège. Surtout ne vous affolez pas, nous allons faire descendre des canots de sauvetage."


Et merde ! Bon, comment enfile-t-on ce gilet ? Ah, voila ! Ensuite... on tire sur les machins rouges pour les gonfler et on saute ! Oh, mon Dieu ! C'est super haut ! Je sens quelqu'un me bousculer et hop ! Je tombe.


"Aaaah !!!"


PLOUF !

Je m'enfonce profondément dans l'eau a cause de la vitesse a laquelle je suis tombée. Je pédale avec mes pieds et mes bras pour refaire surface. Une fois la tete hors de l'eau, je tourne sur moi-même pour essayer de repérer un des canots. Je nage vers le plus proche en buvant la tasse plusieurs fois et grimpe dedans. Avec les rames, je me rapproche de la personne la plus proche et l'aide a grimper. C'était un garçon d'a peu près mon age. Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour l'observer qu'un cri me fit ramer plus vite. C'est une dame avec un enfant d'environ un a deux ans ! Je prends vite le bébé et le mit dans les bras de la personne derrière moi sans faire attention aux protestations de l'enfant. Au moment ou je me retourne, j'ai un mauvais pressentiment. En effet, le femme avait disparut !


"Jeune homme, gardez le bébé, je vais chercher la femme."


Je n'attends pas sa réponse que je saute dans l'eau et plonge ver le fond pour retrouver la mère de cet enfant. Une fois que je la vis, je remonte a la surface, prends une grande inspiration et replonge en vitesse sauver la maman de la noyade. Lorsque j'arrive a sa hauteur, je mets un bras autour de sa taille et pédale de toute mes force vers la surface de l'eau.

Je ne vais pas assez vite car je sens la personne s'évanouir dans mes bras et je n'ai presque plus d'air dans mes poumons. Je redouble de forces et réussi a sortir ma tete hors de l'eau. Malheureusement, on est replonges de suite par une grosse vague ou je bois la tasse. Je tousse bruyamment tout en avançant ver le canot. Plusieurs personnes avaient rejoints l'hommes et le bébé.


"Donnez-moi votre main !"


"Prenez d'abord la fille évanouie. Je peux attendre."


Je lui passe la femme et le laisse la hisser dans le bateau. Il m'aide ensuite a monter a mon tour. Je peine a reprendre ma respiration tellement je suis fatiguée. Au loin, nous apercevons trois hélicoptères de secours venir vers nous. Je regarde dans la mer pour savoir sil il reste des personnes a sauver mais non, tout le monde est a bord des canots.

Un hélicoptère s'arrêta au-dessus de nous et fit descendre une petite nacelle. Nous nous hissons tour a tour dedans et hélicoptère se dirigea vers un autre canot. Une fois remplit, nous retournons vers le continent.

Pendant le trajet, j'étais assez coincée car j'avais installée la tete de la mère sur mes genoux et son enfant dormait dans mes bras. La femme ne se réveillait toujours pas, ce qui commençait a m'inquiéter. Heureusement, je sentais son cœur battre sous ma main.

Une fois sur la terre ferme, nous évacuons la nacelle et entrons dans le bâtiment ou une équipe de médecins nous attendait. Ils prirent tout de suite en charge la naufragée. Je la suivit, le bébé dans les bras. On arriva dans une petite salle. Je déshabilla le petit pour qu'il n'ait pas froid dans ses vêtements mouilles et attrapa une blouse de médecin pour lui enfiler.

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Le lendemain matin, je suis réveillée par des pleurs. Il ne faut que quelques secondes pour me rappeler des événements de la veille. Le problème, c'est que je ne sais pas m'occuper d'un bébé !

Je le prends dans mes bras et le berce doucement. Il continue a pleurer. Ah ! Peut-être qu'il a faim ? Mais j'ai rien a lui donner... Pour l'occuper le temps que les infirmiers arrivent, je pourrais lui donner le sein ? Yes ! Il se calme. En vrai, c'est presque agréable cette sensation - Aie ! Il vient de me mordre ! Heureusement qu'il n'a pas encore de dents.

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Pendant une heure, je lui ai donne le sein. Il a finit par se rendormir. Un docteur arriva et s'occupa de la mère de l'enfant. J'en profite pour lui demander:


"Elle se réveillera quand ?"


"Dans le journée. On lui a enlever toute l'eau de ses poumons, il faut maintenant que tout redeviennent comme normal dans son corps. Elle ne pourra cependant pas donner le lait a son enfant pendant environ une semaine."


"Merci docteur ! Ah! Et tant que j'y pense, vous n'auriez pas de nourriture pour bébé ici ?"

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

J'étais en train de nourrir cette petite bouille d'ange lorsque j'entendis un murmure du cote de la jeune maman. Je pose le petit par terre et m'approche du lit.


"Madame ? Vous m'entendez ?"


"Is...ris... Chris."


"Qui est Chris, Madame ?"


"Mon... bébé... Chris"


Je me retourne vers le bébé et dit:


"Bébé ? Chris ?"


Il se mit a rire en tapant joyeusement dans ses mains. Je le porte jusqu'à sa mère qui ouvrit lentement les yeux. Elle serra son bébé de toutes ses forces.

Je pris le temps de la regarder. Elle a les cheveux châtains, ondules. Elle a la peau un peu mate et les lèvres très rouges. Je descendis mon regard vers le reste de son corps. Une poitrine bien formée, une ventre plat et de longues jambes fines. Elle est vraiment belle !

Quand je la vis commencer a remonter son t-shirt pour nourrir son enfant, je mis ma main sur son t-shirt pour l'arrêter.


"Le médecin a dit que vous ne deviez pas le nourrir au sein pendant une semaine."


Elle sembla me remarquer. Je vis son regard parcourir mon corps puis remonter a mon visage comme je venait de le faire sur elle. Elle me regarda intensivement, ce qui me mit mal a l'aise.


"Oh bonjour ! Je m'appelle Mia et voici mon fils Chris. Vous êtes ?"


"Andrea. Je... J'ai... Vous vous souvenez de ce qui s'est passe hier ?"


"Oui. Je devais prendre l'avion mais il y a eu un problème, on a du sauter hors de l'avion puis il y a quelqu'un qui a sauve mon bébé et... plus rien."


"J'ai sauve Chris et je vous ai aussi sauvéde la noyade. Je me suis occupée de votre fils du mieux que j'ai pu."


"Tu peux me tutoyer, je n'ai que 15 ans !"


"C'est vrai ?! Moi aussi !"


On se regarda dans les yeux avant de pouffer de rire. On se prit un long fou rire. Je mis mes mains sur mon ventre tellement que j'avais mal. Je fut la première calmée. Mais une fois que l'information monta a mon cerveau, je m'écrie:


"Mais attends ! Tu as eu Chris a... 13 ans ?"


Son visage se ferma et elle arrêta net de rire. Elle prit une inspiration tremblante avant de me répondre:


"14 ans. Mon ex m'a fait croire qu'il avait mis un préservatif."


"Oh... Désolée."


Elle secoua la tete tristement avant de me demander:


"Je peux te demander pourquoi tu allais en Nouvelle-Calédonie ?"


"Pour mes vacances. Et toi ?"


"J'habite la-bas."


"Oh fait ! La compagnie aériennenous a rembourséle vol et a payétes soins."


Elle me sourit comme pour me remercier.

17 июля 2022 г. 6:53:49 0 Отчет Добавить Подписаться
1
Конец

Об авторе

Прокомментируйте

Отправить!
Нет комментариев. Будьте первым!
~

Вы наслаждаетесь чтением?

У вас все ещё остались 7 главы в этой истории.
Чтобы продолжить, пожалуйста, зарегистрируйтесь или войдите. Бесплатно!

Войти через Facebook Войти через Twitter

или используйте обычную регистрационную форму