almayahki Almayah O

Je vivais avec papa, maman et mon petit frère Maël. Tout a commencé avec des menaces que j'ai commencé à recevoir, puis maman a disparu, et enfin, on s'est fait cambriolés. Je suis bien déterminée à retrouver le coupable. Je vais donc mener l'enquête dans le manoir des Dujardin et ses souterrains. Une intrigue qui se passe dans le sombre manoir des Dujardin, une famille noble....


Подростковая Всех возростов.
7
1.1k ПРОСМОТРОВ
Завершено
reading time
AA Поделиться

Mystère au manoir

Il était environ huit heures du matin. Nous étions en plein mois de janvier. Personne n'était encore levé, et bien évidemment, il faisait un froid glacial dehors.


Personne n' était encore levé et je me demandais bien ce que j'allais faire.


Je me levais, et allais regarder à la fenêtre.


Une jument galopait dans le champ d'en face. Elle avait l'air heureuse, et elle ne connaissait pas le temps, elle.


En soupirant, je revins dans mon lit. Je déteste m'ennuyer.


Soudain, la porte de ma chambre s'ouvrit et maman apparut à la porte.


- Bonjour Almayah. Tu as bien dormi ?


- Très bien, maman.


Après être passée à la salle de bain, je filais à la salle à manger. Elle dégageait une odeur de pain grillé et de chocolat chaud.


Lorsque j'eus fini mon délicieux petit déjeuner, je sortis sur la terrasse pour refermer notre portail qui claquait violemment. À ce même moment, M. Fernandès sortit et se dirigea vers sa voiture.


M. Fernandès est notre voisin. C'est un vieil homme d'une soixantaine d'années. De temps à autres, sa femme vient chez lui.


Je lui disais bonjour. Puis je rentrais.


En fait, nous habitons dans un manoir. En réalité, nous habitons les appartements d'à côté du manoir


Le manoir appartient à M. et Mme Dujardin. Les Dujardin ont une domestique, Olivia. C'est une femme d'une quarantaine d'années mais qui paraît beaucoup plus jeune que son âge. Enfin, il y a la mère de Mme Dujardin. Elle a 91 ans et est arrière-grand-mère. Bref, une famille de nobles.


Je partais étudier dans ma chambre pour un examen, quand j'entendis sonner.


- Qui est-ce maman ? dis-je.


- Je ne sais pas, Alma,. Je vais aller voir.


Maman se dirigea vers l'entrée, et ouvrit la porte. Elle parut étonnée. Je la rejoignit.


Il n'y avait absolument rien à part une lettre.


"Pour Almayah" y avait-t-il marqué.


Maman me la donna.


- Pour toi.


Je pris l'enveloppe et l'ouvrit.


Voici ce que je lus :


Chère Almayah,


sois prudente,


tu pourrais le regretter.


Tout d'un coup, mon sang se glaça.


La lettre était écrite... Oui, l'encre ressemblait à du sang... En plus, cette lettre, on aurait dit une menace...


Je rangeais la lettre dans ma poche. Je me faisais peut-être des films...


Je voulus repartir dans ma chambre, mais je trébuchais sur un fil. Deux pieds gauches.


Une fois dans ma chambre, je réfléchis. Comment devais-je réagir (par rapport à la lettre)? Finalement, je décidais de ne plus y penser. Après tout ce n'était peut-être rien.





Le lendemain, j'avais cours d'atelier d'écriture. J'étais en train de me faire un chignon devant la glace quand maman entra dans la chambre. Pendant quelques minutes, elle me fixait (maman fixe souvent les gens lorsqu'elle réfléchit). Enfin, elle partit.


Quelques instants plus tard, je sortis de la chambre, et allais au salon. Il y avait là, papa qui était sur le canapé, et Maël, mon frère, qui dessinais mon portrait. Cheveux bruns, yeux couleur chocolat, de grande taille, et...hyper fine. Carrément maigre.


Bon d'accord, je suis fine, c'est vrai, mais pas maigre non plus.


Je sortis avec papa qui devait m'emmener. Nous avons croisé M. Fernandès.





En revenant de mon atelier, j'allais dans mon bureau pour écrire mon manuscrit. Dix minutes plus tard, la porte s'ouvrit.


- C'est pour toi, Alma, me dit Maël ( Alma, c'est mon diminutif).


"J'espère que ce n'est pas encore ces lettres de malheur..." me dis-je.


J'ouvris la lettre. Voici ce qu'il y avait écrit :


Chère Almayah,


méfie-toi des apparences,


elles sont trompeuses.


J'examinais le papier. Aucune signature, comme la première lettre.


Décidément, quelqu'un m'en voulait. En plus, cette lettre contenait un message codé.


Toujours la même encre...


Je rangeais ça dans ma poche. On ne sait jamais, peut-être ces lettres me seront utiles...


Pendant le dîner, papa et maman m'ont interrogé sur ces lettres que j'avais reçu à mon nom.


J'étais mal à l'aise.


- Oh ! commençais-je. C'était des lettres...


Un bruit assourdissant les fit sursauter. Une casserole de sauce venait de tomber. Le liquide se répandait par terre.


- Oh non ! s'exclama maman.


J'aidais maman à nettoyer ce désastre.


Bon, au moins, ça avait détourné leur attention. Je ne voulais pas les inquiéter ni en parler. Tout ça sentait le canular...





Les jours qui suivirent furent assez tranquilles. Pas de lettres-menaces. Je crois finalement que ces lettres étaient bel et bien un canular.


Ce doit être encore des enfants qui font peur aux gens juste pour un pur plaisir.





Mince ! Je n'aurais pas dû dire ça !


Jeudi, je reçus une autre lettre-menace.


Je rentrais de mon atelier quand le facteur me donna une lettre. Il était écrit :


Chère Almayah,


demain, à 11h, je veux que tu déposes dans une enveloppe, contenant tout l'argent de tes parents. Une somme de 100€.


Obéis,


et dépose la lettre sur le rocher devant Intermarché.


Obéis,


c'est une question de vie ou de mort.


Soudain, un frisson me parcoura toute entière. Une menace ! Oui, une vraie !


Je réfléchis à ce que j'allais faire..


Finalement, est-ce vraiment un canular ?





J'ai une idée de génie !


Le lendemain, à 11h, je déposais une enveloppe sur le rocher qui, en réalité, ne contenait que du faux argent de Monopoly ! Le coupable va avoir une bonne surprise !


En rentrant, j'avais le sourire aux lèvres.





L'après midi, nous sommes allés au Bois de l'Aure.


C'est un genre de parcours dans la campagne au bord d'une rivière. C'est très paisible.


Pleins de personnes y vont. Des personnes pour promener leur chien, des personnes à vélo, des personnes qui baladent...


J'ai trouvé cette balade vraiment géniale.





Au secours !


Il est arrivé quelque chose d'horrible, d'affreux !


Aujourd'hui, papa, Maël et moi, nous sommes allés à Caen. Nous avions laissé maman car elle ne se sentait pas bien.


Quand... hum... nous étions encore à Caen quand maman a appelé. Papa a prit le téléphone et a décroché.


- Allô ? Que se passe-t-il Célestine ?...


Ça a décroché.


- Que se passe-t-il, papa ? dis-je.


- Je ne sais pas, me répond papa. Ta mère me dit qu'elle est attaquée par quelqu'un et qu'il veut la kidnapper. Mais elle n'a pas eu le temps de me dire qui. Je l'ai juste entendu crier.


J'étais en panique.


- Maman est en danger !


Nous sommes de suite rentrés à Bayeux. Nous avons trouvé la porte de la maison fermée à clé. Papa l'ouvrit. Je me précipitais à l'intérieur. B


Le salon était tout retourné, en désordre. Maman avait dû lutter avec son kidnappeur. Je trouvais son téléphone par terre. Il était encore sur la page "Appel".


- Maman a été kidnappée, lâchais-je, retenant mes larmes.





J'ai décidé d'enquêter sur la disparition de maman. Un seul problème : par où commencer ? Je n'ai aucune piste.


En plus, je m'en veut. C'est peut-être à cause de moi que maman a été kidnappée. Je n'aurais pas dû provoquer le coupable en mettant du faux argent dans l'enveloppe.





Oh, un indice HYPER important m'avait échappé !


Hier, en rentrant, la porte était fermée À CLÉ !


Cela signifie que le coupable a les clés de notre appartement ! Puisqu'il a pu entrer.


Nous pouvons éliminer M. Fernandès de la liste des suspects, qui n'a pas les clés de notre appartement.


Suspects : M. Dujardin / Mme Dujardin / la mère de Mme Dujardin / Olivia, la domestique.


Je réfléchis. Pour pouvoir trouver le coupable, il me faut trouver un peu plus d'indices.


Sur la scène du crime, je n'avais trouvé qu'un seul indice, le téléphone de maman, qui n'était pas vraiment un indice car maman n'avait pas eu le temps de nous dire qui l'agressait.


Hé ! Mais maman, il semblerait, qu'elle se soit battue contre son agresseur mais elle n'a pas tenu.


Le coupable ne peut être qu'un homme...


À vrai dire, non, pas obligatoirement. Maman peut très bien avoir lutté contre son kidnappeur, puis celui-ci l'a assommée et la kidnappée.


C'est juste une hypothèse. Je ne peux rien prouver. Mais, il n'y a pas besoin d'être un homme pour faire ça.


Mais, il y a un hic : par où commencer ? Il faudrait que j'aille espionner les Dujardin. Il ne faut pas qu'ils soient au courant que j'enquête, par contre, car le coupable est l'un des 4 membres. Et s'il découvrait que j'enquête, je pourrais avoir de sérieux ennuis...


Il y a un 2e hic : Olivia. Elle ne sort presque jamais. Elle est tout le temps au manoir. Alors, il me semble difficile de pouvoir aller fouiner dans les affaires des Dujardin. Le manoir a plusieurs entrées, mais...je ne veux pas rater mon coup. En fait, c'est un risque à prendre. Si je le fais, il ne faut pas que je rate mon coup. À moins que... Un passage secret ! Le manoir a sûrement un passage secret, tous les manoirs en ont. Notamment, les manoirs hantés...


Un passage secret, c'est une excellente idée. Reste juste à le trouver. Ça, c'est vraiment le grand hic de la situation. Mais cela me semble rester une bonne idée.


Je pourrais demander aux Dujardin si leur manoir a un passage secret, mais ça éveillerait les soupçons. Et si je choisis une personne, et qu'en fait, cette personne est notre coupable, ça éveillerait encore plus ses soupçons. Tous sont de potentiels suspects. Et...


Donc, ce passage secret, je le trouverais moi même. En plus, le manoir est reconnu sur Internet. Je ferai mes recherches.





Il semblerait bien qu'il y ait un passage secret souterrain qui mène au manoir des Dujardin. L'entrée serait vers le poulailler et aboutirait dans la cave. J'ai décidé d'aller l'explorer. C'est ma seule chance de pouvoir accéder au manoir. Alors, autant mieux...


À 13h30, je sortis de notre appartement et me dirigeait vers la cour supérieure du manoir. Je passais devant le poulailler, fit un rapide coucou aux poules, puis... mince ! J'avais oublié de prendre ma lampe de poche !


Je partis la chercher puis j'entrais dans le souterrain. Il faisait très sombre.


10 min plus tard, j'ouvrais une trappe et md hissais sur le sol. Hum...en fait, la trappe se trouvait dans la buanderie et non dans la cave.


Bon, peut importe.


Oh non ! Je venais de penser à quelque chose : je n'avais pas le plan du manoir. Où allais-je commencer mes recherches ?


Je réfléchissais à ce que j'allais faire, quand j'entendis des pas dans le couloir. Vite, je me cachais dans un placard.


C'était Olivia qui venait laver le linge. Par malheur, elle entendit le claquement de la porte du placard. Elle fronça les sourcils. Puis, elle mit son linge dans la machine à laver, et partit.


Ouf ! J'étais sauvée de justesse ! Olivia avait dû penser que c'était un fantôme. Un fantôme qui se fofilait à travers les pièces du manoir.


J'ouvrais doucement la porte et sortit. Je me dirigeais vers l'étage. Les chambres sont toutes à l'étage.


Je montais à l'étage et me dirigeais vers une chambre au hasard. Je ne savais pas du tout à qui appartenait cette chambre. Je fouillais en comble la pièce. Elle faisait mamie. J'en déduisais que c'était la chambre de la mère de Mme Dujardin. Je trouvais dans un tiroir une canne. Sans doute, parce qu'elle est si âgée qu'elle doit marcher avec une canne.


Oh ! Mais...mais pourquoi ne l'avais-je pas pensé plus tôt ?!


Mémé Dujardin est trop âgée pour se bagarrer avec une personne pleine de vie comme maman. Elle marche très doucement, et avec une CANNE. Donc, je peux la rayer de la liste des suspects.





Mes suspects sont : Olivia, M. et Mme Dujardin. Il faut que j'en sache plus.


Il y a une chose dont je suis sûre, c'est que les menaces et la disparition de maman viennent toutes les deux d'une même personne.


Soudain, j'eus une illumination : l'agenda !


Je vais regarder l'agenda de chaque membre, le jour de la disparition de maman. Je récupérais les agendas de chacun.


Mercredi, Mme Dujardin devait aller faire des courses, Olivia avait toute une série de tâches ménagères... Bizarrement, M. Dujardin n'avait aucune tâche dans son agenda. C'est suspect. En plus, M. Dujardin est notre suspect idéal.


Bon, il fallait que je rentres.





J'avais décidé de me mettre sur la piste de M. Dujardin. Comme je l'ai dit, il est notre suspect idéal. Pas de tâches dans son agenda, et c'est un homme.


L'occasion se présenta, un soir, que M. Dujardin venait de rentrer chez lui, et il se promenait dans son jardin. Je suivis sa trace. Rien de suspect. Pourtant, j'étais certaine que c'était lui.


Finalement, cette soirée à espionner M. Dujardin ne m'avait tiré aucun intérêt.





Le lendemain, je fus réveillé en sursot. Un crime ! Tout l'argent de papa avait été volé ! Tout me portait à croire que les trois affaires étaient liées.


Dès le matin, je partis en direction du passage secret. J'ouvris la trappe. Malheur de malheur, Olivia était là, elle lavait le linge.


- Almayah, que fais-tu là ?


- Je suis vraiment désolée, madame. Je.... (je cherchais une alibi valable) j'explorais un passage secret que je venais de découvrir. Je ne savais pas que j'atterrirais ici.


Olivia me raccompagna jusqu'à la maison. Bizarre, elle avait l'air inquiète...





Maintenant que j'y pense, les trois affaires sont bel et bien liées. Le coupable a voulu nous voler, mais il a préféré nous menacer d'abord. Comme je n'ai pas voulu lui donner l'argent, ik a kidnappé maman, et doit être en train de la menacer de lui dire où est l'argent. Il a dû la menacer de mort. Du coup, maman lui a dit, de peur, et il nous a volé l'argent.








Le lendemain, je repartis dans le souterrain, me promettant d'être prudente. Malgré moi, je tombais nez à nez avec Olivia. J'avais l'impression qu'elle m'attendait en fait, qu'elle m'espionnait.


- Bon, une fois, je ne dis rien. Mais deux fois ! Qu'est ce que tu faisais encore ?


Aïe. J'étais piégée. Qu'allais-je lui dire ? Une seule solution : lui dire la vérité. Tout en restant prudente.


- Hum...je suis vraiment désolée. Je suis là, parce que nous avons été cambriolés. Alors, j'essaye de démasquer le coupable.


J'observais sa réaction.


- Volés ? s'exclama-t-elle. Vraiment ? Je te plains, toi et ta famille, miss. Tiens...


Elle semblait choquée par la nouvelle.


Elle me tendit une liasse de billets de banque.


- Tiens, donne ça à ton papa.


J'hochais la tête et la remerciais.


Papa fut très content. Il me demanda où je les avais eu et j'ai dit que c'était Olivia qui me les avait donnés.


Et maintenant, que j'y pense, il y a anguille sous roche. Comment Olivia savait-elle qu'on avait été volé en argent ? Je ne lui avais pas précisé.


Hum...il faut que je garde un oeil sur elle. Elle était peut être complice ou même coupable !





Le lendemain, je décidais d'aller faire un coucou aux poules. Juste pour faire diversion. J'étais peut-être observée...


Je n'avais pas tord, car peu de temps après, je reçus un violent coup à la tête et je m'évanouis.


Lorsque je le réveillais, j'étais dans une pièce sombre, mains et pieds ligotés.


Ce n'est pas vrai ! J'avais été kidnappé par ke coupable ! Mais, maintenant, comment allais-je résoudre mon enquête en étant ligotée ?


Je jurerais que l'auteur de tous ces problèmes est Olivia. J'en suis sûre !


Ça sentait le foin,j'étais enfermée dans une grange apparemment. La porte s'ouvrit. Olivia entra et s'arrêta net.


- Almayah ! Mais que fais-tu...


- Arrêtez de jouer la comédie ! hurlais-je. Vous savez très bien pourquoi je suis là !


- Pas du tout ! Je venais chercher quelque chose ici, et....je t'ai vu. Ce n'est pas moi qui t'ai mise là !


Attends, je vais t'enlever tes liens.


Mes liens détachés...


- Merci. Vous n'êtes vraiment pas coupable ?


- Bien sûr que non ! Les autres fois, je t'ai croisé par hasard, vraiment.


- Mais alors, comment saviez-vous qu'on nous avait volé de l'argent ?


- M. Dujardin m'avait parlé du vol. Au départ, je ne l'avais pas cru. Mais hier, quand tu me l'as dut, c'est là que j'ai compris.


Elle paraissait vraiment sincère. En plus, elle me donnait des indices.


- Merci beaucoup. Passez une bonne journée.


- Toi aussi.


Je repartis. Dans ma tête, je rassemblais tout ce que je savais.





Oh ! Mais il y a un indice !


Olivia m'a dit que c'était M. Dujardin qui lui avait dit que nous avions été volés. Mais comment le savait-t-il ? Je ne lui avait rien raconté !


Suspect...suspect... Si Olivia dit la vérité, c'est forcément M. Dujardin le coupable. À moins... À moins qu'Olivia lui ai raconté mes escapades dans les souterrains et qu'il ait fait le rapprochement. Alors, il lui a raconté qu'on avait été volé. Alors, il a vite voulu me kidnapper pour que je ne puisse pas démasquer le vrai coupable.


Dans mes deux hypothèses, nous arrivons à la conclusion que M. Dujardin est coupable. Sauf, que dans la première hypothèse, Olivia ment peut être. Alors que la deuxième, tout est vrai, je peux l'affirmer.


Donc M. Dujardin est sûrement coupable et Olivia dit donc la vérité.





J'étais revenu à la maison, et je le promenais sur la terrasse quand j'entendis des "au secours". Je me penchais pour voir. Et que vois-je ? Maman qui court à grande vitesse et qui hurle avec M. Dujardin à ses trousses !


Je ne m'étais donc pas trompée.


En un éclair, papa descendit en bas et arrêta M. Dujardin. Heureusement, maman était saine et sauve. Elle avait un peu maigri.


Avec les cris, Olivia s'était ruée dehors. Une fois, notre coupable arrêté, je lui dis :


- Merci pour les indices, madame. Grâce à elles, j'ai pu arrêter ce dangereux criminel.





Explications : M. Dujardin avait kidnappé maman parce qu'elle savait quelque chose. Ce n'était pas pour rien. Ce quelque chose, je ne sais pas, et peut-être, ne le saurais je jamais !























24 апреля 2022 г. 2:26:31 9 Отчет Добавить Подписаться
5
Прочтите следующую главу La raison du kidnapping de maman

Прокомментируйте

Отправить!
Éva Éva
Bonsoir, je trouve cette histoire géniale!Dès qu’il y a eu la première lettre avec des menaces j’ai eu des frissons puis vous avez dit que l’ancre ressemblait à du sang et j’ai eu peur vue que je suis une chochotte! Sinon votre histoire est génial, continuez comme sa!

  • Almayah O Almayah O
    C'est bon, j'ai publié le chapitre d'explication ! La raison du kidnapping ! May 03, 2022, 12:02
  • Almayah O Almayah O
    Ah oui, bon, très bien,je publierai un autre chapitre, sur ce que"ma" mère savait. Pas de problèmes ! May 02, 2022, 10:01
  • Almayah O Almayah O
    D'accord, je prends note. J'écrirai un 2e tome. Il n'y a pas de problème. Mais Voulez vous que le 2e tome ne parle que sur ce que savait la mère, ou voulez vous qu'il y ait une autre enquête dans le tome ? May 02, 2022, 06:17
  • Éva Éva
    Justement,c’est plus drôle quand sa fait peur! Mais juste une chose, il faut qu’il y est un autre chapitre ou un autre livre sur se que savais la mère j’ai trop envie de savoir!!! May 01, 2022, 20:22
  • Almayah O Almayah O
    Bonsoir Eva. Merci beaucoup, ça me fait plaisir que mon histoire vous ai plue 😀. J'ai fait exprès pour les menaces et l'encre en sang. Ça donne plus de suspense 😊. Je suis désolée que ça vous ai fait un peu peur 😨. Bonne soirée 🙂 April 30, 2022, 20:09
  • Almayah O Almayah O
    Bonsoir Eva. Merci beaucoup, ça me fait plaisir que mon histoire vous ai plue 😀. J'ai fait exprès pour les menaces et l'encre en sang. Ça donne plus de suspense 😊. Je suis désolée que ça vous ai fait un peu peur 😨. Bonne soirée 🙂 April 30, 2022, 20:09
Yakari Kuria Yakari Kuria
Wow j'ai adoré ce premier chapitre bravo almayah !!

  • Almayah O Almayah O
    Merci Yakari 😊 ! Je suis contente que ça t'est plu April 24, 2022, 10:46
~

Вы наслаждаетесь чтением?

У вас все ещё остались 1 главы в этой истории.
Чтобы продолжить, пожалуйста, зарегистрируйтесь или войдите. Бесплатно!

Войти через Facebook Войти через Twitter

или используйте обычную регистрационную форму