O
Ouii Dizzi


de m'en vais pour Séoul, ce qui a contrarié ma mère car elle avait peur de rester seul avec mon Père qui était…Violent. Je ne veux plus vivre à Paris dans cette vie qui ma apeuré depuis petite. Je partirais quoi qu'il en soit. Ma passion est de fuir mes problèmes Mais comme on dit "le passé nous rattrape" À vrai je me fiche de cette citation. * XX En cherchant un coin paisible je me rappelle qu'il Y a un accès au toit de mon nouveau appartement, donc je décidé d'aller découvrir. Il y avait un ou deux invité surprise qui vont m'êtres un coup de théâtre à ma toute nouvelle vie.


Fanfiction Célébrités Tout public.

#tomkaulitz #fanfiction #romance #policier
0
32 VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les 2 jours
temps de lecture
AA Partager

VÉRITÉ TOUTE NUE




Ma mère a pris sa comme une trahison quand je lui ai annoncé que j'allais déménager à Séoul, elle ne voulait pas que je la laisse seul avec mon père.


Et je peut le comprendre.


Car j'étais la seule raison pour laquelle ma mère est toujours avec mon père. Elle ne veut pas me l'avouer

Mais elle en a pas besoin.


Je me sens mal juste pour elle car c'est comme si je l'abandonner, j'ai surtout peur de la laisser avec mon père qui parfois devient violent.


Enfin tout le temps.


Mais je ne veux pas rester dans cette routine où je vis constamment dans la peur. Je suis partie car la seul chose que j'arrive à faire est de fuir mes problèmes.


Énorme erreur June, le passé te rattrapera toujours que sa soit sous la forme d'une silhouette d'ange où bien celle d'un démon.


***


J'avais besoin d'un peu d'air et de silence...chose impossibles depuis mon nouvelle appartement, du à mes voisin qui font la fête les vendredi soir. Je suis donc aller chercher endroits qui pour qu'il soit dorénavant Mon ENDROIT.

J'avais remarqué qu'il y avait un accès au toit de la où je vis donc je décide de m'y aventurer...je m'y sens bien. J'aime cette vue sur le toit, toute ces étoiles dans le ciel qui témoignent la grandeur de cette univers.


Je me sens siinsignifiante dans cette nuit.


J'aime ça.

Enfin je rectifie..

J'aimais ça.


Car, il a fallut que ce moment soit coupé par l'arrivée d'un être humain.


humain car je ne peut pas identifier la silhouette.


D'un léger soupir, je ferme les yeux. Je ferais mieux de partir mais je n'ai aucune envie de partir comme je l'ai déjà dit je m'y sens bien.


Je tourne mes yeux pour admirer la silhouette et elle s'agit bien celle d'un homme je garantis rien mais sa grande taille et ces épaules large me prouve que j'ai raison.


et mon instinct féminin.


Difficile de le décrire avec ces lumières mais je peut quand même apercevoir son visage que je risque pas d'oublier. En le regardant un peu plus je vois qu'il sort de sa poche un briquet et s'allume un joint...


Il a dû passer une journée de merde,tout comme moi d'ailleurs.


Je ne vais pas juger cette homme qui éprouve ce besoin de fumer seul, j'ai 20ans Il m'est arrivé aussi quelque fois de m'offrir quelques moments de détente.


D'ailleurs en ce moment si on me le proposerais je ne refuserais pas.


Quand nos regard ce croise il tire une longue taffe et s'immobilise face a moi. Il avait l'air pas si impressionné de me voir, à vrai dire il y avait quelques mètres environ 3 qui nous séparaient.


Maintenant que 2.

Puis 1.


Jusqu'il soit à côté de moi. Je regarde face à moi,

alors qu'un mouvement à ma droite m'interpelle

je tourne donc ma tête pour le regarder me tendre son joint. J'accepte sans répondre, j'accepte juste en le prenant entre mes doigts.


"Pas bon d'accepter de la part d'un inconnu."

exclama-t-il.


"Pas si c'est un joint."

Dis-je en me retournant pour le regarder.


Il ne repond pas mais j'ai bien vu qu'il avait un petit sourire en coin ce qui ma fait rire. Après une longue taffe je rejette la fumée juste après je ressens une sensation que je n'est pas ressentie depuis longtemps.


Je suis dans les vapes ?


"Faudrais que je me trouve un dealeur à Séoul."

Racontais-je d'un air ironique.


"Il y en a de partout à Séoul vous allez en trouver."

facilement. Rétorqua-t-il tout en ajoutant :

"Comment vous appelez vous ?"


"June, June Cale."


" Jolie prénom."



Allongé sur le toit en regardant le ciel sans parler et sa ne me dérange pas du tout.


Sûrement par ce queje plane.

Ou par ce que il m'attire.


Sa serais dommage de pas connaître son prénom donc je décide de lui répondre en retour.


"et vôtre prénom ? "


"Oui excusez moi, Tom " dit-il en souriant.

"Tom Kaulitz."


"Bien. enchanté Tomkaulitz."


"Enchanté June Cale."


J'aimerais en savoir un peu plus sur lui et pas que son nom et prénom.


À découvrir...


Je suis allongé de dos etvu sur les étoiles je prend donc l'initiative de me tourner et avoir comme vu Bill. Il fait pareil. En S'approchant de plus en plus il commença à me dire :


"parle moi de ce que vous n'êtes pas fier d'avoir fais ou d'en être fier, June je veux en savoir plus sur vous."


"C'est de sa que vous voulez qu'ont parle?"

dis-je tout en rigolant.


"Je trouve sa attirant de parler de sois dans des situations qu'on arrive pas encore à accepter malgré le passé Que des conversations basiques."


"Mais ont ne se connait pas."


"Nous connaissons juste nos prénoms ce qui nous rend inconnue. Cela sera moins gênant vu que nous nous rêverons jamais."


J'aurais voulu le revoir, mais d'après ces paroles ce n'est pas ce qu'il désire


"D'accord bon bah je me lance...

J'avais 15ans et J'habitais a Paris dans le 16e car mon père travailler la bas mais nous étions pas si riche que sa donc j'ai eu plusieurs remarques par rapport à ma pauvreté et mes vêtements. Je n'acceptais pas de vivre dans cette situation ou plutôt je n'acceptais pas la vérité. Mes parents ne m'ont jamais compris pour eux fallait juste que je les ignore mais pour moi c'était bien plus que sa.

Un jour à l'école ils ont commencé a me déchirer mes vêtements dans les toilettes j'avais quelques tissus sur la peau. Je me suis jamais senti sale. C'était l'humiliation de trop après les cours en rentrant j'avais 4heure avant que mes parents arrivent du travails, donc j'ai commencé à planifier ma propre mort. J'ai pris une tonne de médicaments puis je me suis scarifié, je me suis endormie et c'est tout je suis encore en vie à présent."


"La vérité toute nue est pas facile à accepter June ce n'était pas de votre faute, ils n'avais pas à te traiter comme sa Vous ne le méritezpas."


Personne le mérite.


"Aller à vous maintenant !!"

Dis-je pour détendre l'atmosphère.


" c'était il y a quelques années maintenant quand j'étais encore collégien, il y avait cette filles qui m'appréciée bien. Ce qui n'était pas encore mon cas

Mais je l'ai utilisé pour que l'ont baise ensemble, c'était avec elle que j'ai fait ma première fois je ne savais pas comment réagir donc j'ai réagis comme je le faisais. Une ordure.elle était devenue amoureuse de moi et je ne l'utiliser pour satisfaire mes besoins.

Puis elle c'est suicider par ma faute."


"Tu as du mal le vivre Tom, mais cette fille demander juste de l'amour, Ce que tu n'a pas su faire en ne prenant pas tes responsabilités."


Il ne dit rien. Son silence parle pour lui.


"La vérité toute nue..." chuchotais-je.


Il pouvait m'entendre clairement tellement que nous étions proche.


"de quoi vous parlez ? "


"J'aime bien cette phrase ! Racontez moi une vérité toute nue Tom ?"


"j'aimerais vous baiser maintenant."


Je reste sans mot de ces paroles je ne m'y attendais pas du tout alors que lui il me regarde d'un air innocent.


"j'aime votre courage Tom, mais je ne suis pas amatrice de coups d'un soir en me faisant baiser sur un toit"


"Je me disais."


"Je ne pourrais pas coucher avec quelqu'un si ce n'est pas pour aboutir."


Je ne sais même pas si j'arriverai a l'envoyer promener si il esquisserait un geste vers moi.

Mais la je viens d'annuler toute mes chances.


"au fond, je n'est rien contre les aventures d'un soir. En fait, l'occasion ne sait jamais présenter avec quelqu'un qui en vaut la peine"


"Vous pensez que j'en vaut la peine June ?"

25 Août 2023 19:09 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
Lire le chapitre suivant PREMIER AMOUR

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 2 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!