tsusuki Tsusuki

Tome 1 : Innocente de son destin Tome 2 : En fuite de son passé Comment est-ce que je peux protéger les vies de ceux qui me sont chers ? En étant simplement partie loin de mes amis, de la vie que j'avais commencé à construire en étant bien dans mes chaussures mais rien ne s'est passé comme prévu... Un coup de fil peut tout faire basculer. Depuis des années je vis dans l'ombre, dans l'obscurité absolue en tenant fermement à caché ce petit miracle qui grandissait à merveille dans un univers sain et normal. C'était la vie idéale que je lui souhaitais tout en restant cachée envers ceux que je fuyais, celui que je fuis à désormais compris ma tactique à mon plus grand désarroi, mon plus grand malheur parce que désormais cette vie que je cherchais à protéger se trouvait dans la lumière des projecteurs et en grand danger. Heureusement que je peux compter sur des personnes qui savent déviées du chemin pour retrouver la clarté, je tenais à cette vie comme à la prunelle de mes yeux. Rien ni personne ne pourra me la retirer puisque je l'ai bâti seule et personne n'a voulu m'aider sauf mon sauveur. Il est là. Il va me retrouver. Il va tout comprendre. Il ne repartira plus. La vérité va sortir au grand jour mais est-ce que je serais prête à en assumer les conséquences ? Est-ce que mon petit miracle va être en sécurité ou en danger ? Peu importe, rien ne lui arrivera et il le faut sinon je n'y survivrais pas.


Thriller/Mystère Tout public. © Tsusuki

#miracle #kate #Calel #fuite #retrouvailles #espoir #famille #protection #italie #londres #mafia #blessures
0
648 VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les jeudis
temps de lecture
AA Partager

Prologue

Presque trois longues années sont passés depuis sa dernière apparition dans sa vie, depuis que Kate où plutôt Bella a disparu dans le néant en se cachant de son passé et de celui qu'elle cherche absolument à lui échapper. Je suis le seul à tout savoir depuis le tout départ, le combat acharné qu'elle a dû mener pour en arriver là où elle se trouvait aujourd'hui était loin anodin même à mes yeux, ma petite protégée a toujours su s'en sortir ce n'est pas pour rien que je l'ai entraîné aussi dur, intensivement pendant ses plus belles années à nos côtés mais il refuse de lâcher l'affaire malgré le fait que cette maline a faussé sa propre mort aux yeux du monde entier.


Calel n'est plus le même depuis. C'est d'ailleurs le seul qui se refuse à voir la vérité en se voilant la face, le reste du monde l'avait accepté mais lui continue à la chercher, à la traquer même si ce n'est pas lui qui le faisait directement alors que je devais me charger de la tenir informée sur chaque action, chaque fait et chaque situation qui risquait de lui tomber dessus. Bella est passée de la Russie à l'Amérique, puis de l'Amérique au Royaume-Uni avant d'atterrir enfin chez mon frère en Italie, elle y est en sûreté, en sécurité puisque j'ai pris soin de la placer dans les meilleures mains du monde et j'allais devoir en payer les conséquences plus tard.


- Calel ? Tu ne veux toujours pas arrêter de la chercher ? Tu sais que tu ne pourras jamais la ramener des morts même si tu continues à te torturer l'esprit en regardant encore et encore l'annonce de sa disparition de ce monde ?


- Je n'y crois pas. Non. C'est impossible qu'elle soit morte ! Je l'ai entendu il y a trois ans Alto. Je l'ai entendu au téléphone et elle était encore en vie ! Elle est beaucoup trop maline, intelligente, douée et forte pour se laisser avoir par une seule personne mal attentionnée dans ce monde ! Je continuerai à la recherche jusqu'à la fin de ma vie s'il le faut mais en aucun cas je me mettrais à croire à sa mort !


Trois ans qu'il radote.
Trois ans qu'il me répète la même chose.
Trois ans qu'elle se cache de lui.


- Avoue plutôt que tu n'y survivrais pas ! Je t'avais prévenu depuis le départ que tu n'étais qu'un aveugle moche et un sourd têtu comme jamais ! La seule chose que tu savais faire c'était l'autruche en fourrant ta tête pas dans le sable...non ce n'est pas le bon mot mais dans du béton ! Tu n'aurais pas dû faire ce que tu as fait ! La Gamine serait encore de ce monde !


- Je ne peux pas y croire. Elle a survécu. Elle doit sûrement être en train de se la couler douce à la plage, dans un bar ou dans une grande et charmante villa avec un autre que moi à ses côtés ! Je ne veux pas l'accepter Alto. Je ne peux pas. Pas avec elle !


C'est devenu littéralement son obsession, sa seule manière de vivre, la seule chose qui le rattachait à sa vie malgré le fait que mon ami et chef avait sombré dans l'alcool et dans la drogue alors qu'il s'était juré de ne jamais mélanger ces deux substances, c'était ce qu'il faisait au quotidien si Calel ne devait pas se charger des affaires du gang bien évidement. Bella vivait sa plus belle vie après avoir bataillé pour tenir sa tête en dehors de l'eau, son petit miracle grandissait loin de toute cette vie, loin de cet homme qui devait lui servir de père mais le pire dans toute cette situation c'était le fait que personne ne le savait à part moi et le cuisinier.


- Tu m'appelles quand tu auras accepté la réalité ? Je t'organiserais une petite cérémonie si c'est le cas et...


- La ferme ! Ce n'est pas vrai Alto ! Elle savait s'accrocher à la vie tout en se battant comme un marin en plein milieu d’une tempête contre vents et marées ! Je n'aurais jamais dû aller aussi loin...J'ai tout gâché...


Et le revoilà qui fait remonter ses regrets à la surface ! Si je ne savais pas quelle connerie Calel avait fait à l'époque je me serais posé mille et une question, le problème c'était que j'étais au courant de tout maintenant dans les moindres détails vus que la morte m'appelait une fois dans la semaine car Bella m'avait enfin expliqué ce que le pleurnichard avait fait pendant des mois entiers en Russie et honnêtement je ne pouvais pas y croire si ce n'était pas sortie de sa bouche.


- Je lui ai fait une réflexion assez débile quand Médor a été retrouvé mort par Marino, je le regrette tellement Alto mais rien ne pourra réparer cette erreur !


- Ce n'est pas la seule erreur que tu as commise Calel ! De loin pas ! Tu as toujours été l'abruti le plus près de l'imperfection en ce qui la concernait, la Gamine t'a toujours tenu en très haute estime même plus que n'importe qui sur cette planète mais tu n'as rien voulu faire pour la faire rester dans le bon camp ! J'ai l'impression de parler à un mur !


- J'ai commis plusieurs erreurs d'après toi ? Dis-moi Alto et éclaire ma lanterne !


- Je ne vais pas le faire à ta place, tu dois d'abord la laisser partir vers l'au-delà Calel et


- C'est hors de question ! Elle n'est pas morte Alto ! Je ne vais pas la pleurer tant que je n'ai pas la preuve définitive !


Je me suis bien rattrapé pour cette fois encore, il commence à avoir des soupçons à propos de son choix d'être persuadé qu'elle vit encore mais heureusement que nous sommes deux à savoir que sa progéniture va très bien puisque sa mère nous a offert un énorme cadeau l'année dernière et même Marino peinait à garder le secret ; il a toujours su tenir sa langue. Son oncle la savait en vie tout comme le reste de sa famille, je m'en suis chargé pour qu’ils n’en rajoutent pas une couche parce qu'un psychopathe est déjà compliqué à gérer alors je n'ose même pas imaginer ce qui arrivera avec toute une cavalerie à ses trousses !


J'ai fini par le laisser dans son état, il ne m'écoute plus de toute manière alors je me suis rendu dans la cuisine et visiblement Marino ne pouvait pas s'en lasser de regarder chaque dessin, chaque page qu'elle nous avait laissé. La plupart du temps on y voyait Calel, Marino, Médor, certains moments de son enfance, certains paysages avec la vue du soleil qui se levait ou la lune qui se levait dans le ciel et il y avait même quelques-uns qui me représentait dans toute ma splendeur et dire qu'avant je n'avais jamais remarqué son talent à part la comédie bien sûr.


- Tu regardes encore son fameux cadeau ? Tu devrais arrêter Marino !


Il s'entêtait à me répéter qu'elle avait grandi, qu'elle avait mûri, qu'elle était devenue la femme tel que le cuisinier a toujours voulu qu'elle devienne, personne ne peut imaginer ce que c'est d'élever un enfant seul, sans avoir de père à ses côtés parce que d'après ce que Bella me disait sans arrêt seul son géniteur existe et c'est ce qui me fit sourire. Mon frère s'occupait très bien d'elles, Casimir aussi s'en sortait très bien vu qu'il a continué à travailler en tant que banquier alors oui c'est un peu tiré par les cheveux de dire qu'il est passé de policier à ce métier, c'était plus amusant à mes yeux et il s'y sentait à sa place.


- Calel n'arrête pas Marino, il se refuse à le faire avant il ne la regardait même pas et maintenant ? C'est le seul à y croire dur comme fer !


Il a pris la sage décision d'en rire.


- J'espère qu'il ne viendra pas vers elle, qu'il ne tombe jamais sur son cadeau sinon le petit miracle ne sera en sécurité nulle part sur cette planète à commencer par son géniteur...

9 Novembre 2022 21:19:17 0 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
0
Lire le chapitre suivant Chapitre 1

Commentez quelque chose

Publier!
Il n’y a aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 14 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!