1
1.7mille VUES
En cours - Nouveau chapitre Tous les samedis
temps de lecture
AA Partager

Chapitre 01 - Roseline

* Sarzon, France - 2019.

* Jeudi 31 Octobre 2019 - 23 : 00.

Halloween. Cette fête folklorique et païenne traditionnelle originaire des îles Anglos-Celtes célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la fête catholique de la Toussaint. Pour ceux qui ne le savent pas, son nom est une contraction de l'anglais All Hallows-Even qui signifie the Eve of Hallows' Day en anglais contemporain et peut se traduire comme "la veille de tous les saints" ou "la veillée de la Toussaint". Pour obtenir ses informations, je suis simplement allée sur mon ordinateur et j'ai tapée le mot "Halloween" sur la barre de recherche Google. Même si je pense qu'il s'agit d'une note que l'on doit tous savoir puisqu'il s'agit d’une fête assez commerciale malgré tout. En ce qui concerne la Toussaint, il s'agit d'une fête catholique, célébrée le 1er novembre au cours de laquelle l’église catholique honore tous les Saints, connus et inconnus.

- Alors, une idée de ce qu'on fait, Thibault ?

C'est ce que je demande à mon frère, Thibault Geffroy. Nous sommes de faux-jumeaux, ce qui signifie que nous sommes issues d'une grossesse gémellaire dizygote. Le fait que nous sommes de deux sexes différents n'a rien à voir dans tout ça. "Di" pour deux et "zygote" pour œuf. Ce qui veux dire que l'on provient de deux œufs, qui se sont fait féconder par le même spermatozoïde. Il s'agit juste d'une cellule qui s'est multiplié. C'est une anomalie du corps qui est typique chez les animaux. Par exemple, dans une portée chez les chats, les chatons sont des duplicatas de cellule. Ceci est pareil chez l'humain, mais ce sont des cas beaucoup plus rares. C'est pourquoi, dès qu'une femme à des jumeaux, des triplés ou des quadruplés, c'est une hyper fertilité dut à une duplication de cellule. Ceci arrive aux personnes qui font de la PMA parce que c'est fait de manière artificielle. La "PMA", c'est la procréation médicalement assistée qui permet à un couple diagnostiqué infertile d'avoir des enfants. Nos parents n'ont pas eu recours à ça pour notre cas. C'est arrivé naturellement, mais pour en revenir à nous, je suis née la seconde. De cinq minutes, ce qui fait de mon frère l'aîné aux yeux de la loi française. Si on analyse ça d'un point de vue scientifique, il faut remonter à la conception. Il y a deux cas de figure présentent qui mènent à la même conclusion. S'il s'agit de jumeaux monozygotes, ça signifie qu'ils sont issus du même œuf, de la rencontre d'un seul ovule avec un seul spermatozoïde et que cette cellule s'est divisée en deux. L'un n'est pas plus l'aîné que l'autre puisqu'ils ont été conçus exactement en même temps ! Chez les jumeaux dizygotes, l'un des deux a été fécondés avant l'autre. Et généralement, le second qui vient au monde et le premier à avoir été fécondé. Sincèrement, qui s'en fout finalement de ça ? Nous. Que nous soyons de faux jumeaux ou non, ça ne change rien. On se fiche pas mal en réalité de qui est le premier-né.

- Et si nous allions au cimetière ?

- Non, merci !

La première personne à avoir répondu à ma question par une autre, c'est Thibault. Mon frère. Sa peau blanche est identique à la mienne. Il a les yeux bleus cristallins et ses cheveux bruns sont court sur le côté. C'est un peu la mode de nos jours, j'ai l'impression. Celle d'avoir une énorme touffe de cheveux en haut du crâne et rasés sur les bords. Son visage est légèrement carré que le mien et son teint est lumineux malgré la couleur blanchâtre de son corps. Il porte comme à son habitude, cet ensemble de deux verres de correction de vues placés au-devant de ses deux yeux et assemblés par une monture noire qui repose sur son nez grec. On dit que les personnes qui ont ce type de pif sont douce et discrète, qu'elles aiment se retrouver en famille ou entre amis, être entourés. Ce sont des personnes bienveillantes, très serviables et toujours souriantes. Ce sont aussi des personnes sensibles ... Il est vrai que ça ressemble à Thibault, mais il est aussi borné, égoïste, calculateur et sournois.

La seconde personne qui a presque crier, c'est Mathilde Roussel. Elle a vingt-deux ans. Elle est française. Elle a de magnifiques cheveux bruns, légèrement bouclés et les yeux marrons. Sa corpulence est dans la moyenne, ni trop grosse, ni trop mince. Elle est dans le juste milieu comme peut souvent dire Chloé. Elle a même une plus grosse poitrine que nous toutes présente. Elle est cool, sans prise de tête, mais énormément peureuse. Elle a vraiment peur d'un rien, même d'un petit insecte et à souvent tendance à se faire des films dans sa tête. Niveau style vestimentaire, elle aime beaucoup faire attention à elle, mais pas au point d’être à la pointe de la mode. Du moment qu’elle se plaise à elle-même et qu’elle se trouve mignonne, ça lui va ! Même si elle aime plaire aux hommes et qu’elle aime secrètement mon frère. Elle pense que je n’ai rien vu, mais elle se trompe. Elle à arrêter ses études assez tôt, elle en avait marre, mais elle à trouver un petit boulot sympa dans une boutique de vêtement.

Chloé Morel, vingt ans. C’est la petite cadette du groupe. Elle est française, mais à aussi des origines belges du côté de son père. Elle est châtaine, avec de longs cheveux qui lui arrive en dessous des épaules. Ils sont toujours lisses sans qu’elle ne le fasse elle-même, je ne sais pas comment elle fait ça. Elle a de magnifiques yeux d’un couleur bleu clair, comme un vaste océan qu’on ne peut dompter. C’est totalement elle ! Elle porte des lunettes de vue constamment, même si je la préfère avec des lentilles de contact. Elle est en fac de lettre. Il lui reste encore quelques années de cours avant de pouvoir terminée parce que je crois qu’elle veut travailler dans une maison d’édition ou être professeur de français. Je ne sais plus trop … Elle a de belle grosse hanche, au point que j’aimerais les avoir ! En tout cas, elle est toujours en jeans ou porte un sweat à capuche trop large pour elle. Elle se sent plus à l’aise ainsi et je la comprends ! Mais elle ne croit en rien, pas même en l’amour. Elle n’aime pas les fêtes de fin d’année, genre noël et nouvel an, encore moins Halloween ou la saint-valentin. C’est une perte de temps et d’argent selon elle, mais je ne lui en veux pas, elle a été élever ainsi.

Jade Perrin, vingt-trois ans. C’est la petite amie de Théo, le meilleur ami de mon frère. Ils sont ensemble depuis le collège et ne se sont jamais quittés malgré les petites disputes de couple. Je suis sûr qu’ils vont encore être ensemble dans dix ou quinze ans. Elle est la meilleure amie de Mathilde, depuis qu’elles sont petites. C’est elle qui nous la présenter en passant. Elle est blonde, cheveux court en carré plongeant. Les yeux marrons, toujours mis en valeur par une pointe de crayon noir et de mascara. Elle à une silhouette fine, plus que nous toute réunie. Elle est toujours maquillée et très bien habillée. L’image qu’elle reflète aux autres est important pour elle. Elle fait toujours attention à ce qu’elle mange et fait aussi pas mal de sport. C’est pour cela qu’elle veut devenir diététicienne. Elle adore venir en aide à ceux qui veulent perdre du poids, qui sont près à le faire et elle m’a beaucoup aidé mentalement quand j’ai décidée de changer. En revanche, elle crie beaucoup et elle à un sacré tempérament. Ça doit être son côté portugaise … Après tout, la famille de son père sont tous portugais !

Theo Katsukito, vingt-trois ans. Comme son nom de famille l’indique, il est franco-japonais. Sa mère est française et son père est japonais. Il ressemble plus à sa mère qu’à son père, même s’il a des traits. Il est le meilleur ami de Thibaut depuis la crèche. Il a des cheveux bruns mi- long, mais bien coiffés et les yeux marrons. Il va bien avec Jade, pas besoin d’être devin pour savoir qu’ils font la paire. Il aime tout comme elle faire attention à lui, à ce que le monde extérieur pense de lui et il fait des études pour devenir avocat. Il en a du courage parce que sincèrement, faire ce genre d’étude, ce n’est pas pour moi. Déjà que la comptabilité m’a épuisée alors je n’imagine pas être à sa place.

Thibault me regarde, un sourire au coin des lèvres. Nos pas se stoppent face aux grilles de l'énorme cimetière de la ville. Le seul qu'il y a. Vraiment, quel que soit son idée, je ne le sens pas. Ce lieu est depuis des générations dite « hanté ». On raconte qu'il y a des âmes perdues, qui erre sans but à l'intérieur, prêt à lancer une malédiction pour le reste de notre vie. Mon regard se pose sur mon frère et lorsque je me tourne, je vois parfaitement les filles lâcher des grimaces. Elles ne sont pas à l'aise et je peux comprendre pourquoi. Cet endroit fait vraiment flipper.

- Qui de vous est capable de se rendre dans ce cimetière, à aller à l'allée numéro trente-sept, de s'arrêter à la dix-huitième tombe de cette allée sur la gauche et de lire le prénom ainsi que la date de cette dernière ?

- Mais tu es malade !

C'est ce que Mathilde vient de lâcher, alors que son idée ne me choque pas tellement. Ce n'est pas étonnant venant de sa part. Je vois Thibault et Théo se regarder et je comprends tout de suite qu'ils s'étaient tous les deux mis d'accord sur ça il y a quelques temps déjà. Ils y avaient déjà réfléchi, ensemble, juste pour nous taquiner.

- Alors ?

- Ça sera sans moi.

C'est ce que Jade lâche, suivit par Chloé. Je regarde Mathilde alors que je vois le regard de mon frangin sur elle, prêt à se moquer gentiment d'elle alors qu'il sait déjà la réponse qu'elle va lui donner. Ils ne sortent pas ensemble, mais l'idée qu'un jour ça arrive, ne me répugne pas ou ne me met pas en colère. Je pense que je serais même contente que ça arrive, qu'il sorte avec Mathilde ou même une autre fille !

- Aurais-tu peur, Mathilde ?

- Je refuse d'aller déranger les morts, c'est irrespectueux.

Ce n'est pas étonnant. Avec toutes les histoires que lui a raconter Chloé, sans parler de sa peur habituelle … Qu'elle dise oui, ça serait vraiment le plus surprenant.

- Et toi, sœurette ?

- Moi ? J'accepte, mais a une seule condition.

- Laquelle ?

- Si j'y arrive, avec une vidéo comme preuve, tu vas arrêter pour les quatre mois à venir de me ramener tes putains de conquêtes à l'appartement. Ainsi que tu fasses tes corvées.

Thibault réfléchi. Il a cette mimique habituelle quand c'est le cas. Ses yeux regardent dans une autre direction et il se mord doucement la lèvre avant. Ce genre de geste qui ne passe pas inaperçu et qui montre clairement qu’il hésite. Il me regarde, un sourire moqueur sur les lèvres pour me faire comprendre qu'il accepte, mais à une condition.

- Dis-moi.

- Si tu n'y arrives pas … tu feras le ménage et paiera les courses pour ses quatre mois.

- D'accord.

- Et tu me passeras cent euros en plus.

- Tu n'abuses pas un peu là, Thibault ? lui demande Chloé.

- Quoi ? Si je peux réussir à m'enrichir un peu, ça serait cool.

Il me désespère, sincèrement. Il a un sourire moqueur sur le coin des lèvres alors que même Chloé secoue de façon négative la tête. Il n'en perd pas une celui-là.

- Roseline, tu n'es pas obligée de le faire tu sais … me dit Jade.

Elle n'est pas confiante et personnellement, je comprends pourquoi. Je ne sais même pas pourquoi j'ai accepté de faire ça. J'ai tendance à toujours accepter ses paris, mêmes les plus idiots. Et si je peux gratter quatre mois sans avoir une de ses conquêtes, c'est même mieux. Sans parler du fait qu'il fasse enfin ses corvées, sans que je ne lui demande. Je me dirige d'un pas bien décider vers l'aller principal du cimetière après avoir passé les grilles principales. Je ne me retourne même pas, je sais que les garçons n'auront aucunes gênes pour me lancer des piques. Mes pas me mènent doucement le long des allées. Je les compte mentalement pour arriver jusqu'à arriver à la bonne. Tout est sombre et je pense que c'est ça qui fait le plus peur. Il n'y a aucun bruit, juste celui du vent qui souffle et les arbres qui bougent en symbiose avec ce dernier. Il y a des gargouilles un peu plus haut dans le cimetière, elle donne l'impression qu'elles observent dans cette direction alors qu'elles sont juste immobiles. L'allée trente-sept se trouvent juste un peu plus loin, sur la gauche. Je regarde les tombes présentent sur l'allée gauche et me dirigent vers ses dernières.

- Bon. Je vais à la tombe numéro dix-huit, dit tout haut le nom et l'année de mort de cet âme perdu et je retourne auprès des autres aussi rapidement que possible. Ne t'inquiète pas, tout se passera bien.

C'est ce que je dis, à voix haute pour me rassurer. Je n'ai rien à craindre après tout, je ne suis que dans un lieu qui est dit hanté depuis des générations, mais je ne vais avoir aucun problème. Je sors mon téléphone, un samsung galaxy a20, de couleur noir et encore en très bon état. J'ai encore pas mal de batterie, je ne vais donc pas me retrouver à sec en plein enregistrement vidéo. J'enclenche l'application de l'appareil photo et le tourne sur la vidéo avant de commencer à enregistrer. Je n'entends que mon souffle, qui se mêle à la brise. J'arrive devant la bonne pierre tombale où se trouve la tombe. Je regarde le nom, le prénom ainsi que la date de décès, mais aucun mot ne sort de ma bouche. Ma tête commence brutalement à me faire mal. Je ne sais même pas pourquoi. Je recule d'un pas en arrière, mes paupières deviennent lourdes. Comment est-ce que ça se fait ? Je sens juste mon corps tombé, comme quand je lâche prise après une dure journée de travail. Tout ce que je sens, c'est les petits cailloux qui entrent dans ma peau.

12 Août 2021 14:19:37 1 Rapport Incorporer Suivre l’histoire
1
Lire le chapitre suivant Chapitre 02 - Roseline

Commentez quelque chose

Publier!
Sidi Ahmed Sidi Ahmed
Salutttt enfin une français ccmt
August 22, 2021, 12:50
~

Comment se passe votre lecture?

Il reste encore 1 chapitres restants de cette histoire.
Pour continuer votre lecture, veuillez vous connecter ou créer un compte. Gratuit!