B
Bel Lord


Belle hidtoire d'un couple confronté a un veritable combat pour sauver leur amour


Lebensgeschichten Alles öffentlich. © Belle

#jalousie #Amour #histoire #belle #roman #sexe #romantique
0
881 ABRUFE
Im Fortschritt - Neues Kapitel Everyday
Lesezeit
AA Teilen

Le retour

UN DOULOUREUX COMBAT


Chapitre 1


Vendredi 24 décembre 20...


Quelque part dans une chambre d'hôtel de Paris, un jeune homme fait défiler le fil d'actualité de ses réseaux sociaux ouverts sur le téléphone portable dernier cri, qu'il tient en main.

De teint noir, le garçon arbore une coupe très courte et une barbe de trois jours qui lui donnent un look classe et raffiné. À première vue, on lui donnerait 35ans, mais en réalité le jeune homme en a un peu moins. Près de lui, deux énormes valises, l'une blanche et l'autre noire indiquent qu'il est sûrement sur le point de partir pour une destination inconnue.


Kocee Annan, puisque c'est de lui qu'il s'agit est âgé de 28ans, fils d'un grand roi Ghanéen, le jeune prince qui a terminé son Doctorat il y a quelques semaines à peine, est présentement en escale à Paris enn, en attendant de regagner le continent Africain, après ses études à Bruxelles.


Après une dizaine de minutes à pianoter son téléphone, le jeune Kocee lève la tête et appelle une personne qui semble être dans la salle de bain adjacente:


- Amira... Ma chérie...


Depuis la salle de bain, la personne dont le nom a été appelé répond :


- Oui mon chéri ?


Kocee lui dit :


- Dépêche-toi s'il te plaît, on va être en retard.


Son mascara en main, la jeune femme répond :


- J'ai presque fini. Je termine les yeux et j'arrive.


Elle glisse ensuite le pinceau du mascara sur ses longs cils naturellement courbés. Puis, son makeup terminé, Amira range tous ses effets de maquillage dans la trousse posée devant elle et sort de la salle de bain.


Kocee redécouvre la sublime jeune fille dont il est éperdument amoureux.


Amira Bamba 25 ans est grande et très mince. Son long visage aux traits fins, typique des peuples du nord de la Côte d'Ivoire est terminé par des traits fins. Des tâches de rousseur qu'on voit rarement chez les peuples Africains lui donnent cet air qui a particulièrement attiré Kocee.

Vêtue d'un pull noir à col roulé et d'un jeans bleu très classique, elle a terminé sa tenue par une paire de bottines noires fermées par une chaîne.


À côté de Kocee, Amira ouvre la valise blanche, y range la trousse à l'intérieur et la referme. Puis se tournant vers le jeune homme, elle dit :


- J'ai fini, on peut y aller.


Le garçon regarde alors Amira en souriant. Levant les deux mains, il lui fait signe de s'approcher, ce qu'elle fait. À son niveau, Amira glisse ses longs doigts entre ceux de Kocee et le regarde dans les yeux. Le jeune homme lui dit alors :

- Tu es trop belle...


- Merci mon chéri.


Il lui fait de petits bisous dans les paumes de ses mains et continue :


- Tu es tellement belle que j'ai peur de te laisser rentrer à Abidjan. Tes frères ivoiriens sont des charmeurs et je sais que dès qu'ils te verront arriver ils vont s'acharner sur toi


La jeune femme lui fait des petits smack en le rassurant :


- lls n'en feront rien. Et même s'ils le draguent je ne leur accorderai aucune attention parce que c'est toi que j'aime, toi et toi seul. Tu n'as aucune raison d'être jaloux.


- Ok ma belle reine.


Amira le voyait venir. Quand Kocee avait envie d'elle, il commençait toujours par la complimenter et à l'embrasser, puis il insistait jusqu'à la ramener dans le lit et c'était parti pour un tour. Bien sûr Amira, très amoureuse du prince Ghanéen, ne refusait pas ce partage qu'elle affectionnait particulièrement, mais cette fois il fallait zapper la partie. Déjà qu'ils étaient en retard pour l'aéroport, il ne servait à rien de se retarder encore plus. Elle lui dit :


- Mon chéri on n'aura pas le temps.


Kocee se défend :


- Mais je n'ai rien commencé !


Amira sourit en disant :


- Si si, mais je te vois venir.


Se séparant de lui, elle prend sur le lit son long manteau marron qu'elle enfile. Elle prend enfin son sac à main et dit à Kocee :


- Allez zou! On y va.


Bien malgré lui, Kocee prend les deux valises et sort de la chambre. En bas, les amoureux grimpent dans un taxi direction l'aéroport.


...


C'est dans les couloirs de l'Université Saint Louis de Bruxelles qu'Amira Bamba et Kocee Annan se sont rencontrés il y a 6 ans. À l'époque, la jeune femme inscrite en faculté d'économie entamait sa première année. Kocee, quant à lui, était déjà en troisième année et étudiait la même matière. Au début, leurs rapports se limitaient à des salutations sans plus. Mais au fil du temps et à force de se croiser, ils avaient fini par échanger de plus en plus pour finalement se mettre en couple un an plus tard.


Depuis, les deux amoureux filaient le parfait amour à Bruxelles. L'approche des vacances était toujours pour Amira un gros moment de stress et de tristesse car il fallait qu'elle se sépare de son aimé. Sa seule consolation restait leurs appels téléphoniques et vidéos qui pouvaient durer de longues heures.


Une fois de plus Amira devait se séparer de Kocee, mais cette fois elle n'était pas triste. Et pour cause, le garçon l'accompagnait à Abidjan pour s'assurer qu'elle rentre bien et rencontrer par la même occasion sa mère. Seulement après il rentrerait au Ghana dans le royaume de son père. Amira était toute excitée par cette rencontre prochaine qui faisait passer leur relation à une autre étape.


...


Arrivés à l'aéroport, les amoureux s'enregistrent et s'installent pour patienter. Toujours collés l'un à l'autre, ils feuilletent ensemble le journal acheté plus tôt dans la journée.

Quelques minutes après leur arrivée, le téléphone portable de Kocee se met à vibrer. Amira qui l'avait rangé dans son sac à main le sort et le lui tend :


- Tiens !


C'est alors qu'elle découvre le nom de l'appelant avec sa photo : c'est Ashanti Atta- Annan, la grande soeur de Kocee.


Le jeune homme décroche l'appel vidéo et plaçant son téléphone en face de lui, salue affectueusement Ashanti :


- Bonsoir petite sœur.


Toute souriante celle-ci répond affectueusement :


- Halo petit frère, c'est dans quelques minutes le départ pour Abidjan. Comment tu te sens ?


- Bien bien. Nous sommes encore à l'aéroport petite sœur. Le vol a été retardé alors on embarque dans à peu près trois heures.


Ashanti, qui a tenu à accompagner Kocee pour la rencontre avec la mère d'Amira, lui annonce :


- Ok. Moi je suis déjà sur place. L'hôtel où je loge est magnifique, j'ai déjà réservé pour toi.


- Que serais-je sans toi mon Ashanti ? En plus d'être une sœur en or, tu fais aussi assistante personnelle.


Ashanti rigole :


- Tu es fou si tu penses que c'est un cadeau. Dépêche-toi de rentrer pour le rembourser le prix des réservations.


- Tu peux encore rêver. Depuis quand un petit frère rembourse l'argent de sa grande sœur? Serais-tu en train d'abandonner ton droit d'aînesse ?


- Dans ces cas là tu te souviens du droit d'aînesse.


- Oui oui, c'est important.


Ashanti rigole encore puis demande :


- Ok Kocee le fou, et ma jolie belle sœur l'Ivoirienne ?


En entendant ces mots Amira rapproche son visage de Kocee et fait coucou de la main en saluant Ashanti :


- Bonsoir grande sœur Ashanti.


- Ma toute belle, comment vas-tu ?


- Ça va grande sœur, on attend l'heure de l'embarquement pour enfin rejoindre notre Afrique.


Ashanti discute encore un peu avec Amira puis revient à son frère :


- J'imagine que vous ne serez pas à Abidjan avant demain...


- Tout porte à le croire en effet. Mais bon, quelques heures de plus ou de moins à Abidjan ne changeront pas grand chose à notre programme Ghanéen. On sera à temps au royaume pour la cérémonie


- Ok petit frère.


Ashanti demande alors à son frère :


- Tu lui as dit ?


En entendant ces derniers propos Kocee prend ses écouteurs et les branche à son téléphone. Par la même occasion il se lève et se déplace quelques mètres plus loin pour terminer sa conversation loin de sa petite amie.


Cette attitude a pour effet d'intriguer un peu Amira, son amoureux lui cacherait il quelque chose ? Mais très vite elle sort de sa tête tout soupçon, peut-être que Kocee lui prépare une surprise pour son arrivée, rien de plus.


L'appel terminé, le jeune homme rejoint sa place et ensemble ils patientent jusqu'à ce que, trois heures plus tard, l'avion décolle enfin.


...


Au même moment à Abidjan... Dans le petit appartement de 40 mètres carrés que loue Fanta la mère d'Amira, c'est l'effervescence.

En effet, pour le retour définitif de sa fille, la mère de famille a voulu faire les choses en grand. N'ayant pas de grosses économies, elle a quand même tenu à refaire la décoration du salon. Ainsi, la peinture a été refaite et les fauteuils qui devaient dater de plusieurs dizaines d'années ont été changés. Dans la chambre, les deux petits lits d'une place ont aussi été remplacés par un grand lit deux places recouvert de draps blancs touts neufs.


Il ne reste plus à Fanta qu'à monter la salle à manger juste à temps pour le retour d'Amira. Hélas, après avoir débarqué devant l'immeuble la table et les deux chaises, les livreurs qui ont refusé de les monter à l'appartement ont quitté les lieux, laissant Fanta seule face à sa besogne.


En voyant la maman d'une cinquantaine d'années monter la chaise qu'elle a en main, Mohamed, un jeune homme de 27ans, locataire dans le même immeuble, décide de venir lui apporter leur aide.


- Bonjour tantie Fanta, laisse-moi t'aider.


- Merci Mohamed, c'est vraiment gentil.


Le jeune homme empile les deux chaises qu'il prend dans une main, de l'autre il soulève la table et devance Fanta dans la cage d'escalier.

Arrivés au deuxième étage, Fanta ouvre la porte et indique au garçon où placer les chaises :


- Mets les à droite, ça changera de l'ancien emplacement.


- Ok tantie.


Le jeune homme place l'ensemble. Puisqu'ils y sont, il aide aussi Fanta à peaufiner la décoration du salon. Même la cuisine y passe. Mohamed et Fanta déballent et rangent ensemble les nouveaux couverts, les serviettes de tables et même les produits pour le nettoyage.


Quant ils ont fini Fanta remercie son précieux assistant :


- Merci beaucoup mon fils, tu m'as été d'une grande aide !


- De rien tantie Fanta.


Mohamed remarque les valises et les sacs placés depuis le début près de la porte d'entrée. Il demande à Fanta :


- Quelqu'un déménage ou emménage ?


-.Oui, je quitte l'appartement dans quelques semaines mon fils. Je me marie bientôt tu sais


En effet, Fanta épouse dans quelques jours Biram, un ami de longue date de son défunt mari, qui a insisté pour la prendre en seconde noce.

Mohamed, qui aime beaucoup Fanta, lui dit alors affectueusement :


- Oh petite maman, tu vas tellement me manquer.


- Tu me manqueras aussi mon fils


- Mais pourquoi refaire l'appartement si tu déménages ?


- Ma fille me remplacera ici, elle rentre définitivement de l'Europe, où elle a été étudier pendant plusieurs années.


- Ah d'accord. Bon tantie, je vais devoir te laisser et rentrer, sinon Laurie va s'inquiéter.


- Ok mon fils. Bonne fin de soirée à toi.


- Merci tantie Fanta. Bonne soirée à toi aussi.


En sortant de l'appartement Mohamed monte encore deux barres d'escalier et entre dans l'appartement situé juste au dessus de celui de Fanta, qu'il partage avec Laurie sa fiancée. Pour lui, le reste de la soirée se passe dans la routine.


De leur côté, Amira et Kocee se sont paisiblement endormis l'un à côté de l'autre dans l'avion.

Insouciante, la jeune femme est loin d'imaginer les révélations fracassantes provenant du Ghana qui risquent de bouleverser son petit monde si bien établi jusque là.


A suivre...

belleci



3. Juli 2021 09:56:52 1 Bericht Einbetten Follow einer Story
1
Lesen Sie das nächste Kapitel La surprise

Kommentiere etwas

Post!
BL Bel Lord
Bonne leucture a tous
July 03, 2021, 09:26
~

Hast Du Spaß beim Lesen?

Hey! Es gibt noch 5 Übrige Kapitel dieser Story.
Um weiterzulesen, registriere dich bitte oder logge dich ein. Gratis!