N
Nghandi Merveille


Venant de s'installer avec sa mère dans la petite bourgade de Simsville , Alice ne se doute pas a quel point sa vie d'habitude si paisible va basculer entre les mains d'étranges personnes : coincé entre ses désirs et sa raison que choisira elle ??? Venez y découvrir


Fan-Fiction Alles öffentlich.

#]
0
1.5k ABRUFE
Im Fortschritt - Neues Kapitel Jeden Montag
Lesezeit
AA Teilen

Elle

la douce chaleur du soleil caressait mon visage en ce petit matin de lundi 11 septembre 2014. c'était là rentrée des classes et en même temps mon entré en 4eme année lycéenne : je ne voulais point m'infligé cette douleur d'une vie rythmé d'études mais que pouvait je y faire la vie en ai ainsi , ma vie en ainsi. m'égarant dans mes pensées , je ne pus entendre la voix de ma mère qui m'interpellais a la hâte. ma mére était courageuse de part sa décision de ne pas m'avoir avorter, elle avait décidé de l'élever seule malgré les retissence de ses parents malgré son jeune âge elle avait bafoué toute pronostic tel dans un pari foot explosif suivant que son cœur , son choix avait eu raison de son futur. En effet , aujourd'hui elle était une femme célibataire épanouie qui avait quitté la ville pour s'installer dans cette petite bourgade londonien , dans cette petite maison qui faisait sa fierté financière et surtout social car les épreuves en avait été énorme, les contraintes en avait été nombreuses.

Une deuxième j'entendie mon nom mais cette fois je ressentis une pincée de colère qui s'y initiait telle un petit courant d'air. je me levis précipitamment de mon lit sans même m'assurer de le dresser puis je descendis les escaliers et je l'apprécue en veste comme toute Belle secrétaire qui se respecte.

- Alice je t'ai déjà dit de nombreuse fois de ne pas tardé au lit et tu sais bien que je suis en retard pour le travail.

- oui je sais et je m'en excuse maman mais bah tu vois ça me saoul de partir dans une école dans laquelle je ne connais personne et personne ne me connais

- ne commence pas avec tes crises je ne suis pas d'humeur j'ai une réunion qui m'attend. file vite t'habiller

En ces mots je ne pus m'attarder et en deux trois mouvements j'étais prête prête à affronter cette année. lorsqu'on ouvri la porte,une brise d'air frais m'envahis j'avais une impression bizarre que ce moment cette année serai différent de tous les autres mais je n'imaginais pas a quel point cette petite pensé était d'une vérité épatante . a chaque chaque marche que nous firme pour arriver dans la voiture nous entendit des craquement de branches : c'était le printemps, milieu propice entre l'hiver et l'été. lorsque par un mouvement violent Mére demara la voiture , elle fut interrompu par la voisine qui nous saluait d'un coup de main . Je ne pouvais m'arreté de lui regarder tellement elle était étrange, vivant dans cette luxuriante maison moderne, elle avait toujours l'air triste : tel une femme déformé par un horrible événement : une fois de plus je ne pouvais m'imaginer que ces maigres pensée en était des vérités dont l'horreur en faisait foie

La voiture roula jusqu'au lycée de Simsville a quelques kilomètres seulement de notre maison. ma mère m'y laissa par un petit bisou des plus chaleureux, je ne voulais quitter ces bras , sa main mais j'y étais obligée d'aborer enfin ce proéminent bâtiment celui qui allait m'accompagner au cours de cette année,celui allait rythmer mon quotidien. Apparement j'étais déjà en retard car personne n'était dans les couloirs. tel dans un film d'horreur je parcourais les couloirs qui menait vers ma salle sous un silence assourdissante: lorsque j'arriva devant la porte , j'ouvris d'un grand coup cette dernière ...... je ressentis des yeux me fixer toute une classe était là et le professeur lui même me fixait j'arrivais à percevoir sur son visage l'étonnement dont son esprit en faisait preuve, s'etonnant de ma situation

- qui est tu ma chère fille

- moi c'est Alice et....et

- je sais tu es gravement en retard c'est de mauvaise augure tâche de ne plus répété . aller va t'assoir sur une place.

- ok monsieur. dis je en m'extirpant de son regard .

j'étais là face à cette classe, face à ces personnes qui m'étaient inconnu et je devais choisir ma place mais où donc? je me mis donc a marcher a travers les bancs et je m'assis a côté de la fenêtre . lorsque j'eu pris place, je regarda de part et d'autre de ma place question de m'assurer de mes voisins. juste après le premier coup d'œil vers la gauche , j'aperçus une splendide fille qui se distinguait par ces long cheveux blonde et son visage angélique teinté d'une magnifique peaux toute blanche aux yeux bleue. qui était cette fille ? une telle beauté ne pouvais que venir du centre ville et même que faisait elle ici . Tellement de questions qui me traversait la tête .

Après quelques dizaines de minutes , le prof recommença son cours tout exité. la sonnerie retentit , je pris mon sac est sorti de la classe comme tout lycéen . Le couloir était bondé d'éléve qui se précipitait vers la cantine . Ne sachant pas où aller, je restais là sur place a fixé tout le monde comme une spectatrice a l'affut du moindre geste des acteurs de théâtre. Après une bonne dizaine de minutes je reçus un petit coup sur le dos . Étonné , je me retourna : c'était une fille dont le visage m'étais inconnu.Elle avais les cheveux en coupe carré sur une peau couleur bronzé chaud .

- salut toi.. moi c'est eleonie je t'ai vu bah tu avais l'air perdu moi je peux t'aider dit elle en se rapprochant de mes oreilles

-ok c'est gentil vrmt c'est difficile d'être ici , être dans un endroit où personne ne me connais ça soual vraiment

- ok mais mtn tu me connais me fis elle en m'adressant un clin d'oeil des plus Coquin

- merci vraiment beaucoup

-maintenant je peux te faire visiter le lycée , c'est assez grand tu vas adorer Alice.

Sur ces mots , nous nous mirent à marcher , elle me présenta les différents clubs du lycée a chaque fois aussi exité que avant. mais voilà que l'on s'approchait enfin de la cantine .Mon cœur se mit à battre tellement fort que ma respiration en devenait difficile.<<et bah voilà la Cantine>> me dit Eleonie .. je regardais autour de moi tous les élèves du lycée était là sans aucune exception ils mangeait dans la même cantine.Il y'avait la table des geek, de ceux des intellos , un mélange de classe sociale si frappant .. mais un visage me fit remarquable c'était celle de cette belle jeune fille aux cheveux blond et au visage angélique elle était assise à la même table que d'autres de son rang aussi beau les uns que les autres : mon regard ne pouvait plus lui quitter , j'avais l'impression d'être attirer elle que nos vies étaient liées mais je ne savais pas comment l'expliquer , expliqué cette attirance envers cette personne qui m'était totalement inconnue

- aaah je vois que tu t'intéresses aux star du lycée ma chère Alice me dit elle d'un air perspicace.

-euh je je... m'exclamere je haletante

-oh que oui se sont les stars du lycée,ils sont tous beaux ..voici Mick le beau gosse de l'équipe de basket , Raphaël le geek au allure de mannequin , Mélo la ponpongirl et en enfin Gabrielle elle passe son temps dans la bibliothèque , son extraordinaire beauté est inégalable et sa passion pour les livres la rend encore plus angélique et mature, c'est la plus reconnue des stars : car elle est tout simplement OMG et très extravertie.. les rumeurs cours même que ça serait la cheffe de leur groupe. Mais ne te dis pas qu'ils sont bon de bon car apparemment selon les rumeurs ils seraient liés à quelques disparition ayant toucher le lycée car t'imagine même pas a chaque fois qu'ils organisent une fête au moins 2 lycéen disparaissent toujours . et même Alice pendant leur fête certains de mes amis ont déclaré que tous ces stars leur yeux avaient une couleur profonde de sang ... fait attention Alice ne te frottent pas a eux. ces mots me firent froid dans le dos , je ne pouvais accepter que cette fille Gabrielle dont je me sentais lié , dont le visage semblait apaisant pouvais ou avait un lien avec les disparitions qui s'intensifiaient au lycée.

- aller aller ne fait pas ta tête de mort oublie ce que je t'ai dit et allons manger. Me dis eloeni en prénant d'un geste doux ma main.

on se dirigea vers une table non loin de ceux des stars ... pendant notre repas, je ne pouvais m'empêcher de regarder tellement une force m'attirait , cette force c'était elle, je ne savais pas cette sensation m'était nouvelle r me faisait transpirer tel une chienne haletant.

je me levis de la table en sueur et me précipita vers la sortie mais je fus stopper par un obstacle doux moi qui parcourais le dos . Je levis la tête et vu que c'était elle, Gabrielle elle me fixait de ses yeux bleues d'un air inquiète

-salut toi , tu as l'air confuse . je peux t'aider si tu veux me dis elle d'un geste tellement doux en parcourant mon dos de ces mains et maintenant son regard dans les miens

-euh euh ... je ne pouvais parler dire un mot m'était devenu difficile j'avais l'impression paralysé telle une statuette dont l'ancienneté avait rendu encore plus solide. - ça va ça va me répéta elle avec encore....

j'avais des vertiges qui me prennais , cette sensation m'était jamais arrivée j'étais là comme une prepubere devant son premier amour .. je fini par m'evanoué..

A mon réveil j'étais chez moi , c'était le déjà la soirée.qu'c'est ce qui m'était arrivée pourquoi j'étais comme ça ... ma mère entra dans ma chambre d'un air inquiète toute aen me demandant ce qui m'était arrivée.

- mais Alice putain qu'c'est ce qui ne vas pas ma chérie tu n'as pas bien mangé ? ou tu t'es cognée la tête ? ou bah dis moi

je ne savais quoi répondre au interrogations de ma mére tellement moi même j'avais pas de réponse, sur ce qui m'arrivait. j'essaya mais je ne pouvais lui dire que j'éprouvais une nouvelle sensation et ça pour une inconnue. alors je lui menti pour la première fois de mon adolescence

- maman tkt pas j'avais juste les vertiges lui dis je en me retournant sur le côté de mon lit L'esprit ailleurs

elle sortit de ma chambre tout en me faisant d'adorable bisous . lorsque je fus enfin seule je me mis à pleurer toutes les larmes de mon corps en me roulant de douleur, j'étais dans le péché, mon esprit était dans le péché. d'un juste maigre je pris mon phone et entra dans mon compte wathsapp.. les nombreux messages d'inquiétude d'Eleonie me fit sourire . mais il y'avait un deuxième message: c'était ELLE : Gabrielle






























14. Juni 2021 05:05:45 0 Bericht Einbetten Follow einer Story
0
Fortsetzung folgt… Neues Kapitel Jeden Montag.

Über den Autor

Kommentiere etwas

Post!
Bisher keine Kommentare. Sei der Erste, der etwas sagt!
~